top of page

Des professionnels du digital s'inquiètent des Métavers

Ils sont développeur.e.s de jeux vidéo et pointent dans une tribune le risque environnemental du développement de ce nouveau monde virtuel, très émetteur de CO2, contribuant au réchauffement climatique.



Peu attendus sur ce sujet, de nombreux studios, développeur.e.s, expert.e.s et associations ont néanmoins répondu à l'appel en signant une tribune où ils s’engagent à ne pas s’investir dans le Métavers, comptant favoriser des projets « raisonnés », explorant de nouveaux récits.


« Le métavers est à la croisée entre culture de l’optimisation (autant logicielle qu’artistique) et course à la puissance. On retrouve là deux des traits principaux du productivisme. Le temps réel, jeux vidéo ou Métavers, est la Formule 1 du numérique, une locomotive qui tire à la hausse de nombreux pans de la technologie. D’ailleurs, Raja Kudori d’Intel (fabricant de microprocesseurs) estime qu’il faudra multiplier par 1000 les capacités de calcul informatique pour fournir des services métavers. »
« Une prévision Cisco montre que le streaming de vidéo UHD en VR multiplierait par 30 les besoins de bande passante sur les réseaux par rapport aux techniques actuelles de cloud gaming. Dès lors, interagir de cette manière à travers le métavers serait très probablement un gouffre énergétique. » Les signataires.
11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page